Le Nkui, la sauce gluante des Bamilékés

3975

Le Nkui est un plat traditionnel de l’ethnie Bamiléké préparé à l’occasion de la naissance d’un enfant et servi à la mère du fait de sa valeur énergétique élevée. Il est aussi utilisé dans l’alimentation infantile et dans celle des enfants en bas âge encore incapables d’absorber des féculents grossiers. C’est une sauce gluante issue de l’écorce de la plante à fibres appelée Triumfetta pentandra. Pendant sa préparation, le Nkui est assaisonné avec  plusieurs condiments locaux : Ngachu’u, Lepka’ah, Diepse’eh, Zehfe, l’écorce du lep, Susieu, les fruits du lep. Il se mange avec les mains, servi avec le couscous de maïs.

Utilités de la plante du Nkui ailleurs en Afrique

Au Congo, cette plante est employée en médecine traditionnelle pour ses propriétés hypotensives permettant de réguler et de stabiliser la tension artérielle. Les copeaux de racines fraîches appliqués sur les plaies et les petites blessures servent d’analgésiques et d’anti-inflammatoires. La feuille broyée s’applique quant à elle en emplâtres pour le traitement des goitres et des difformités.

En médecine vétérinaire au Burundi, le jus des feuilles est administré en traitement de la theilériose (maladie des bovins domestiques, des moutons et des chèvres).

Recette du Nkui chez les Bamilékés

Ingrédients pour sa préparation

  • Tiges de Nkui
  • Sel gemme
  • Epices traditionnelles du Nkui (Ngachu’u, Lepka’ah, Diepse’eh, Zehfe, l’écorce du lep, Susieu, les fruits du lep)
  • Sel
  • Piment
  1. Laver soigneusement la(les) tiges de Nkui et les éplucher avec un couteau.
  2. Les rincer.
  3. Faire bouillir de l’eau avec un peu de sel gemme dans une marmite.
  4. Tremper les tiges de Nkui dans l’eau bouillante environ 20 minutes.
  5. Enlever les tiges déjà ramollies.
  6. Dans un récipient contenant de l’eau tiède, pétrir à l’aide de vos mains les tiges jusqu’à obtention d’un liquide gluant et épais.
  7. Ajouter ensuite les épices traditionnelles bien réduites en poudre et mélanger vigoureusement.
  8. Votre Nkui est prêt à être consommé avec le couscous de maïs.

Recette pour la préparation du couscous de maïs

  • Faire bouillir environ 10 litres d’eau.
  • Tamiser la farine de maïs en séparant le son de la farine fine, laver le son.
  • Séparer la quantité d’eau bouillante en deux parts égales, laisser bouillir une part sur un feu vif et y mettre le son lavé, remuer sans cesse jusqu’à obtention d’une bouillie homogène
  • Ajouter la farine de maïs sous un feu vif, remuer énergiquement jusqu’à obtention d’une pâte homogène, ajouter une quantité d’eau chaude et recouvrir la marmite
  • Baisser le feu.
Le Nkui en train d’être pétri comme décrit au point #6
Le Nkui se mange avec le couscous de maïs accompagné de légumes – Photos Abou Muna Ndieh
Nkui
PublicitéHebergement Web Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE