WeCatchUp, le futur Paypal du continent africain

1456

Du 15 au 17 juin 2017 s’est tenue à Paris la 2e édition du salon VivaTech des start-up qui propose à ses milliers de visiteurs de quoi demain sera fait. Parmi les start-up africaines d’intérêt, Infinity Space a été primé pour son application/plateforme de paiement WeCashUp.

Avec son taux de pénétration de la téléphonie mobile particulièrement élevé (supérieur à 100 % dans certains pays), l’Afrique est un terrain propice au développement des solutions de paiement mobile à cause de l’absence d’interopérabilité entre les opérateurs mobiles, y compris à l’intérieur d’un même réseau.

Cedric Atangana
Cedric Atangana

Le 24 mars 2015, le jeune étudiant de 25 ans Cédric Atangana crée Infinity Space, la start-up à l’origine de WeCashUp. WeCashup est né à Douala au Cameroun, a grandi au à Nairobi au Kenya, et établi aujourd’hui à Marseille en France.  Cette plateforme universelle permet aux centaines de millions d’Africains qui n’ont pas de carte bancaire d’effectuer des paiements en ligne avec l’application Mobile Money© à travers les opérateurs de télécommunications. Déjà présent dans 14 pays d’Afrique francophone, WeCashUp vise la pénétration d’au moins 35 pays africains en faisant face à la concurrence des opérateurs de téléphone mobile en Afrique ou des services offerts par les banques elles-mêmes. Selon un article de Jeune Afrique du 19 mai 2016 qui présentait WeCashUp comme la start-up africaine de la semaine, «La technologie de la solution de paiement — qui prendra la forme d’une application dont peu de détails filtrent jusqu’à présent — est en cours de brevetage en France. Elle entend interconnecter les systèmes de paiement par mobile des différents opérateurs de télécoms du continent.»

cedric 3En 2014, WeCatcUp a reçu une distinction pendant la Google I/O Pitch Night aux États-Unis et, le 8 mars 2017, la start-up a été classée dans le top 30 des meilleures start-up d’Europe.

Selon Cédric Atangana, WeCatchUp traite actuellement environ 1,5 million de transactions par semaine, ce qui représente un volume de 15 millions d’euros, soit environ 10 millions de dollars américains.

Actuellement, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Cameroun sont les pays africains les plus actifs dans l’utilisation de la solution WeCatchUp.

 

PublicitéHebergement Web Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE