Les mille et une vertus de l’aloé vera

3040


L’aloé vera est une plante qui fait partie de la famille des Liliacées. Il compte plus de 300 espèces dans le monde parmi lesquelles 15 seulement ont des propriétés médicinales reconnues. La plus connue des 15 espèces est la Barbadensis Miller. L’aloé vera est beaucoup plus connue pour ses vertus bénéfiques pour la peau. En usage interne, il a aussi plusieurs effets bénéfiques sur notre santé notamment son action anti-inflammatoire. La partie utilisée de la plante est le latex jaune tiré de la couche de ses feuilles externes ainsi que le gel d’aloé vera, clair et mucilagineux, extrait de l’intérieur de ses feuilles. 

Cet article est rédigé à des fins d’information seulement et ne doit pas être utilisé pour remplacer le diagnostic d’un professionnel de la santé ou les traitements qu’il prescrit. N’oubliez pas de toujours consulter votre médecin avant de prendre toute décision relative à votre santé.

Les vertus connues et prouvées de l’aloé vera :

  • Constipation : Le latex d’aloès, pris oralement, semble être un puissant laxatif stimulant. Cependant, il doit être réservé aux cas de constipation aiguë et ponctuelle, et ne doit en aucun cas faire l’objet d’un emploi continu. Pris à long terme, le latex d’aloès peut causer des polypes intestinaux, ce qui augmente le risque de cancer colorectal, ou entraîner des troubles rénaux graves ou bien encore endommager le foie et les reins.
  • Brûlures : L’application externe d’aloès peut être utile pour accélérer la guérison de brûlures au 1er et 2e degré.
  • Plaque dentaire et gingivite : Un dentifrice contenant de l’aloès, comparé à un dentifrice standard, utilisé sur une longue période contribue à la réduction de la plaque dentaire.
  • Diabète : Le gel d’aloès peut réduire le taux de sucre dans le sang de patients souffrant de diabète ou de prédiabète.

Certains spécialistes en santé naturelle suggèrent la consommation du jus de l’aloès pour son action dépurative. « En cures de trois semaines, aux changements de saisons, elle permet de nettoyer l’organisme et d’éliminer les toxines et déchets accumulés, pour retrouver une fonction optimale des organes« . A privilégier, les boissons estampillées « pur jus ». Elles sont fabriquées à base de pulpe d’Aloe vera qui a été stabilisée à froid, et en contient au minimum 90 %. Evitez les produits à base de concentré reconstitué. Vérifiez également qu’il n’y a pas d’ajout de conservateur indésirable.

Une étude publiée en juin 2016 dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine a par ailleurs démontré les bienfaits de cette plante sur les patients diabétiques. Selon les chercheurs, l’aloe vera ferait baisser significativement le taux de glucose dans le sang (glycémie) et le taux d’hémoglobine glyquée. La consommation de son jus permettrait donc de pallier la défaillance du pancréas, producteur naturel de l’insuline, une hormone indispensable, à la construction des cellules et à leur fonctionnement.

Selon le site madame.lefigaro.fr, une consommation régulière de cette plante anti-vieillissement renforce le système immunitaire, équilibre le métabolisme, et améliore l’oxygénation de nos cellules, comme une vraie cure detox. Par ailleurs, elle a une action positive sur l’équilibre de notre flore intestinale. Si celle-ci est fragilisée, la peau et le teint s’en ressentent. L’Aloe vera booste la flore, et notre capital beauté. Pour lutter efficacement contre les petits boutons et la mauvaise mine !

Comment consommer le gel de l’aloé vera ?

Vous pouvez le boire pur (10 à 30 ml par jour), ou dilué dans l’eau ou le jus de fruit, le matin à jeun avant le petit déjeuner,. Evitez les boissons chaudes qui risquent d’altérer les vitamines.

Voici quelques-unes des composantes nutritionnelles les plus connues de l’aloé vera :

  • Vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9, C, E.
  • Sels minéraux : calcium, chlore, chrome, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc.
  • Les acides aminés essentiels et secondaires.
  • Les glucides.
  • Les enzymes.
  • La lignine
  • Les saponines.
  • Les anthraquinones.
  • L’aloetine

Jadis, l’Aloès entrait dans la composition de la plupart des élixirs, baumes, collyres et autres préparations […]. S’il revient aujourd’hui
par la grande porte, ce n’est que justice.

(Dr William R. Robertson)

PublicitéHebergement Web Canada