La mort lente de nos aînés les pygmées d’Afrique centrale

3513

Les pygmées sont des hommes et des femmes d’une taille de 1,60 m maximum. Ils vivent de la chasse, de la cueillette et de la pêche, et mènent une vie nomade dans l’écosystème de la forêt équatoriale africaine. Ils sont considérés comme les premiers habitants de l’Afrique centrale. Leur origine était encore un mystère car, bien que disséminés dans plusieurs pays (Cameroun, Gabon, Congo, RCA, Rwanda, Burundi) pour une population d’environ 200 000 personnes, les pygmées n’ont ni langue commune ni mythe fondateur.

L’origine des pygmées révélée par une étude génétique

Dans un article paru en 2009 dans le journal lefigaro.fr, « Le scénario le plus compatible avec la situation génétique actuelle montre une origine commune de tous les Pygmées de l’Ouest, qui remonte à plus de 54 000 ans, et le début de leur fragmentation en divers peuplements il y a environ 2 800 ans.»

La relation intime que les pygmées ont avec la forêt fait en sorte qu’ils sont détenteurs des secrets les plus inimaginables de certaines plantes pour se protéger contre les animaux venimeux, guérir certaines maladies « mystérieuses » ou se protéger contre les « mauvais esprits ».  Il se raconte que des guérisseurs pygmées sont souvent fréquentés par des hommes politiques en quête de certains pouvoirs.

Mission Ogooué-Congo (1948)

En 1946, une mission d’expédition scientifique française fut organisée sous le nom « Ogooué-Congo » par l’ethnologue Noël Ballif. Plusieurs centaines d’enregistrements de musique pygmée ont été réalisés au cours de cette Mission par l’ethnomusicologue Gilbert Rouget, l’ingénieur du son André Didier et le cinéaste Pierre-Dominique Gaisseau pour le « Musée de l’Homme » à Paris. Nous vous faisons écouter quelques chants des trois disques publiés en 1948 sur le label BAM (Boîte à musique) dans le cadre de l’ensemble « Musiques Pygmées et Nègres d’Afrique Equatoriale Française ».

Chant magique avant la chasse

Chant d’hommes au retour de la chasse

Chant de femmes pour une naissance de jumeaux

Chant de société secrète 

Orchestre de xylophones

En raison de leur nomadisme, les pygmées ont été très peu en contact avec le colonisateur par le passé. Cependant, aujourd’hui, à cause de la disparition de leur milieu naturel qu’est la forêt due à l’accroissement démographique des villes, l’exploitation des plantations industrielles et le déboisement effectué par les compagnies forestières, l’existence même des pygmées est de plus en plus menacée .

Comme partout ailleurs dans le monde, les pygmées sont confrontés aux mêmes difficultés quotidiennes des peuples autochtones : faible taux de scolarisation, discrimination dans les services publics, alcoolisme et drogue, relations de complémentarité de type maître-serviteur avec les propriétaires de terres agricoles.

Fort de cette situation, des organismes existent dans plusieurs pays d’Afrique centrale pour apporter leur appui aux communautés rurales pygmées et aider à leur insertion. Leur liste non-exhaustive se trouve dans le document PDF ci-dessous du Groupe international de travail pour l’insertion des peuples autochtones.

gitpa500-6-PYGMEESfiche

 

PublicitéHebergement Web Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE