Kalanchoe pinnata, la plante miraculeuse

320

Le Kalanchoe pinnata, encore appelé Bryophyllum pinnatum, est une plante aérienne succulente de couleur verte et charnue. Il pousse dans des endroits humides et est utilisé comme plante ornementale d’intérieur ou comme plante médicinale.

Ses feuilles sont de forme elliptique, incurvées et dentées en scie. Elles sont opposées, épaisses, charnues et gorgées de suc.

Le Kalanchoe pinnata est appelé Tankenou, Guitoun, Wouochou, Les Tebebol, Menic Beng et Dyman au Cameroun, Atchèman et Afaman chez les Fong, Yoro Yoro et Tolo Tintirin en Guinée, Tatda ou Feuille de chance au Congo, Joujoug au Burkina et Kpole Gblie en Côte d’Ivoire.

–          Usages traditionnels

Le Kalanchoe pinnata est très utilisé en médecine traditionnelle dans presque toutes les régions tropicales d’Afrique, d’Asie, d’Australie, d’Amérique, de Madagascar et d’Hawaï. Il a plusieurs vertus reconnues comme :

  • calmer les maux d’oreilles
  • calmer les maux de tête et la fièvre
  • calmer la toux et les problèmes respiratoires
  • calmer le rhume
  • soulager la sinusite
  • antipoison

Les Créoles l’emploient rôties en infusion contre les inflammations et le cancer, il constitue un remède populaire contre la fièvre.

Au Cameroun, on l’utilise à la naissance du bébé pour traiter les problèmes du gros cordon ombilical et pour soigner les fesses rouges du nouveau-né.

Selon le site tropical.thefern.info qui traite des plantes tropicales utiles, le Kalanchoe pinnata a plusieurs vertus :

  • Les feuilles sont astringentes, antiseptiques, diurétiques et fébrifuges.
  • Il est également utilisé comme anti-irritant contre les piqûres d’insectes toxiques.
  • Le jus, utilisé seul ou mélangé avec du saindoux, est utilisé dans le traitement de la diarrhée, de la dysenterie, du choléra, de la néphrite aiguë et de la lithiase.
  • Le jus de feuilles, combiné avec du sel, est utilisé pour le traitement du rhume, de la toux, de la grippe, des intestins et des bébés qui ont la poussée dentaire.
  • Les feuilles fraîches sont pilées et ensuite appliquées aux brûlures; sont utilisés comme cataplasmes sur les furoncles et les ulcères; comme traitement pour les maux de tête; comme remède contre la teigne; ou sont placés sur la plante des pieds pour arrêter les hémorragies.
  • Les feuilles sont aussi utilisées comme application topique dans le traitement des dislocations, équimoses, callosités, etc.
  • Mélangées à du sel, elles sont appliquées en tant que plâtre sur l’abdomen pour soulager l’énévrose
  • Les feuilles peuvent être rendues pliables en étant tenues au feu, et sont ensuite appliquées comme traitement sur les plaies, les contusions et les furoncles.
  • Séchées, elles peuvent être appliquées sous forme de poudre sur les ulcères graves.
  • Le jus est appliqué localement dans le traitement des maux d’oreille, de la conjonctivite et de l’ophtalmie.
  • Les feuilles et le jus de feuille sont mélangés avec de l’huile de noix de coco et de l’huile de Carapa, puis frottés sur la tête pour traiter les maux de tête violents et persistants.

Les Laboratoires Clarins utilisent l’extrait de Kalanchoe dans leurs produits cosmétiques à cause de ses pouvoirs hydratants exceptionnnels sur la peau.

Au Brésil, le Kalanchoe pinnata est utilisé pour soulager plusieurs affections : abcès, végétations adénoïdes (infectées), arthrite, pied d’athlète, bouille, bronchite, bubon, brûlures, callosités conjonctivite, cors, toux, dermatite, dermatose, eara ches, eczéma, œdème, érysipèle, fièvre, glaucome, maux de tête, infections, inflammation, piqûres d’insectes, problèmes intestinaux, démangeaisons, calculs rénaux, lymphatique troubles de la santé, plaies dans la bouche, nervosité, infections respiratoires, rhumatismes, scorbut, problèmes de peau, maux de dents, tuberculose, tumeur, ulcères, insuffisance urinaire, verrue, coqueluche, plaies et en tant que sédatif.

–    Activités pharmacologiques

De très nombreuses études in vitro ou sur l’animal ont montré des activités antimicrobiennes, anticancéreuses, anti-inflammatoires etc.

Selon les résultats d’une étude menée par le Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, il a été observé une diminution du poids corporel, de la glycémie et du taux de cholestérol suite à la consommation d’une préparation aqueuse de Kalanchoe pinnata chez des rats diabétiques, ce qui expliquerait que cette plante pourrait aider à combattre le diabète.

Selon les résultats d’une autre étude de International Journal of Pharmaceutical Sciences and Research, le Kalanchoe pinnata a des propriétés antibactériennes, antitumorales, anticancéreuses et insecticides qui indiquent que la plante possède une activité antimicrobienne importante.

–    Utilisation traditionnelle du Kalanchoe Pinnata

Cet article est rédigé à des fins d’information seulement et ne doit pas être utilisé pour remplacer le diagnostic d’un professionnel de la santé ou les traitements qu’il prescrit. N’oubliez pas de toujours consulter votre médecin avant de prendre toute décision relative à votre santé.

  • Prendre une bonne quantité de feuilles. Les piler pour obtenir environ 1 litre de jus. Boire le liquide obtenu tous les matins.
  • Maux d’oreilles : réchauffer quelques feuilles sur un feu doux et presser le jus dans l’oreille douloureuse.
  • Maux de tête : feuilles écrasées, en applications sur le front.
  • Toux : feuille, décoction, voie orale.
  • Refroidissement: feuille, jus, voie orale.
  • Vomissement : feuille, amulette pendue au cou.

Il est à noter que le Kalanchoe pinnata est toxique chez les animaux et décommandé en voie orale chez les enfants.

proximate-and-mineral-compositions-ofbryophyllum-pinnatum-leaves
 

PublicitéHebergement Web Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE