Me Kaleu Pierre, 8e dan de Judo, repose en paix à Bayangam, Ouest-Cameroun

409

Me Kaleu Pierre, ceinture noire 8e dan de Judo et première ceinture noire camerounaise sur un tatami, a été conduit à sa dernière demeure à Bayangam, à l’Ouest-Cameroun, après avoir succombé à ses blessures le 26 novembre 2019 des suites d’une agression armée dans sa chambre.

Pour la circonstance, la Fédération internationale de judo lui a décerné à titre posthume une médaille d’Or. La décoration a été faite par le secrétaire général de la Fédération camerounaise de judo, monsieur Tekkam Kamsu-Kom, qui était était accompagné par le doyen des judokas camerounais, Me Christian Ewane Essambo.

Départ de la morgue de l’hôpital de Dja-Bandjoun

Le vendredi 17 janvier, après avoir habillé le corps de Me Kaleu en Kimono à la morgue comme le veut leur tradition, les sportifs ont procédé à la levée de corps en présence de la famille du défunt. Arrivée à Bayangam, la dépouille mortuaire a été installée dans le salon de la maison familiale pour la nuit. Pour maintenir éveillée la population, les sportifs ont présenté quelques techniques de karaté et de self-défense et prodigué des conseils aux jeunes sur l’importance de l’éducation et la pratique du sport.

Décoration à titre posthume de la médaille d’Or

Le samedi 18 janvier, la dépouille mortuaire a été une fois de plus transportée par les sportifs sur la place des cérémonies pour la messe, les témoignages et la décoration à titre posthume. Le témoignage le plus remarqué fut celui de l’envoyé du Chef supérieur Bayangam. Celui-ci a transmis le message du Chef suivant lequel «toute personne impliquée dans l’assassinat de Me Kaleu, quelque soit l’endroit où elle se trouve, répondra immanquablement de ses actes devant Dieu.» Après les témoignages des membres de la famille du défunt, le secrétaire général de la Fédération camerounaise de Judo, monsieur Tekkam Kamsu-Kom, a décoré à titre posthume Me Kaleu Pierre de la médaille d’Or pour le compte de la Fédération internationale de judo, l’Union africaine de judo et la Fédération camerounaise de judo. Après toutes ces cérémonies, la dépouille mortuaire a été transportée et déposée devant la maison du père du défunt Ta’a Dabou Moteng. L’inhumation s’est faite en présence des membres restreints de la famille de Me Kaleu Pierre.

Dernier hommage des sportifs avant l’inhumation

La page de l’ère de Me Kaleu vient donc d’être tournée. Les populations de Bayangam et des villages avoisinants comme Bandjoun, Baham et Bangou, se demandent maintenant ce qu’elles feront pour préserver les acquis de Me Kaleu auprès des jeunes qui était pour eux un acteur très présent dans le développement du village et, pour certains, un entraîneur, un guide, un conseiller ou un confident. En attendant de voir ce que réservera l’avenir à la communauté sportive de Bayangam et ses environs, une promesse a été faite par le président de la Ligue régionale de Judo de l’Ouest, monsieur Nuekeme Jean-Marie, d’organiser chaque année une compétition sportive en l’honneur de Me Kaleu Pierre.

Album photos

Décoration de Me Kaleu Pierre à titre posthume de la médaille d’Or
PublicitéHebergement Web Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE